Pour les piétons de Montpellier, nous demandons…

Que l’association Montpellier à pied soit consultée en amont des projets d’aménagements, invitée aux réunions de concertation, et que des expérimentations puissent être réalisées sur nos propositions.

Que dans tout nouveau projet les priorités s’inversent « du plus faible vers le plus fort » : piétons d’abord, puis cyclistes, puis usagers des transports en commun et enfin automobilistes.

Qu’un plan piétons soit adopté par la métropole avec les communes.

Que la circulation soit limitée à 30km/h dans la majorité des rues de la métropole.

Que les points noirs piétons soient éliminés : coupures urbaines, carrefours sans traversée piétonne, ….

Qu’un jalonnement des déplacements à pied soit installé (fléchage des lieux et quartiers, temps d’accès).

Que des grands itinéraires piétons soient aménagés de façon confortable.

Qu’une charte pour la protection des piétons soit imposée aux entreprises chargées de la réalisation de travaux de voirie.

 

En illustrations : Montpellier à Pied – Nos demandes

1 thought on “Pour les piétons de Montpellier, nous demandons…

  1. Je suis généralement piéton ou cycliste, éventuellement usager du tram ou conducteur de voiture (trajet long, chargés, covoiturage).
    Entièrement d’accord sur les tous principes énoncés par l’association MAP, et sur les illustrations.
    J’insisterais sur l’intransigeance et la sévérité vis-à-vis du non-respect des passages « protégés » par les véhicules : il est parfois plus sûr pour un piéton de traverser en dehors de ces passages dits « protégés » (une meilleure vue sur le traffic motorisé).
    Et aussi que l’on cesse de se moquer du piéton en lui proposant des boutons-poussoirs qui sont dénués d’action (exemple : croisement des Anciens d’Indochine), ou bien à action particulièrement lente (généralement le piéton passe alors au plus tôt quant il peut, puis le feu arrête les véhicules « pour rien ». Exemple traversée de l’avenue de la Liberté près de la Guirlande). Il y a même des feux pour piétons qui sont toujours au rouge, à moins que l’on appuie dessus! Autrement dit il faut demander l’autorisation de marcher (exemples : certaines voies traversant l’avenue de l’Agriculture).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *